L’avortement chez la chienne

Comparaison assurance chien chat en 1' Chrono tarif assurance chien , assurance animaux, assurance chat et mutuelle chien en une minute
assurance chien

Mutuelle

Defiscalisation

Rachat credit

Assurance chien

 
Guide pratique chien

AVORTEMENT DE LA CHIENNE

Si vous ne souhaitez pas que votre chienne ait des petits il est évidement conseillé de la faire stériliser. Mais parfois, il arrive qu’avant même la stérilisation, pendant ses premières chaleurs la chienne est fécondée. Il arrive aussi qu’elle fugue et que la saillie se produit alors, sans que vous puissiez intervenir. Il peut aussi arriver que le mâle responsable de la fécondation ne soit pas celui que vous souhaitiez pour la reproduction de votre chienne.
Pour des raisons médicales il est aussi conseillé d’empêcher la gestation et la mise bas chez les chiennes trop jeunes ou trop âgées.
 

Le déroulement de l’avortement chez une chienne.


Il faut dire que l’avortement n’est pas une intervention compliquée chez une chienne. En règle générale il se limite à deux injections sous-cutanées, espacées de 24h. Les produits utilisés sont les hormones femelles de synthèse : œstrogènes ou progestérones. L’avortement est un acte relativement facile à réaliser.
Les injections pourront être réalisées jusqu’à 1 mois et demi de gestation, mais il est préférable de les effectuer tôt. L’avortement réalisé au tout début de la gestation se limitera à une simple résorption des tissus fœtaux dans l’organisme de la mère. Il n’y aura donc ni expulsion ni saignements.
Pour être sûr que la chienne est effectivement gestante, dans les premiers jours de la gestation vous pouvez demander un frottis. Ce n’est seulement à partir de la quatrième semaine qu’une échographie pourra confirmer ou infirmer une gestation.

Si la probabilité de la gestation est très forte, vous pouvez aussi, sans atteindre la quatrième semaine après les chaleurs, demander à votre vétérinaire d’effectuer les injections. Elles n’auront pas de conséquences nocives majeures sur la santé de la chienne, même si cette dernière n’était pas gestante. En revanche, les chaleurs suivantes de la chienne interviendront plus tôt, son cycle sexuel étant raccourcis suite à l’administration des hormones de synthèse. Ces nouvelles chaleurs ne seront pour autant pas fécondantes, car elles ne produiront pas d’ovulation.

Une autre forme d’avortement existe mais elle est plus compliquée à réaliser. Il s’agit de la stérilisation pendant la gestation. En effet, au lieu d’interrompre la gestation, avec un produit injecté, le vétérinaire procède chirurgicalement à l’ablation des ovaires et de l’utérus contenant déjà la portée. C’est une solution définitive qui est tout de même conseillé d’effectuer au tout début de la gestation pour des raisons médicales.
Dans tous les cas, si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre chienne, faites la stériliser, cela vous évitera de nombreux stress, soucis et dépenses car l’avortement chez la chienne est très couteux ! Cela évitera aussi à votre animal une expérience potentiellement traumatisante.

Pendant ses premières chaleurs, surveillez-la sans cesse, pour éviter tout risque de saillie indésirable. Promenez-la en laisse, clôturez votre jardin ou enfermez-la de manière à ce qu’elle ne puisse pas s’échapper.

Categories : Santé

A lire aussi :

Choisir un chiot dans une portée

L'arrivée du chiot

Nourrir un chiot au biberon

Les soins à donner à son chiot

Choisir un mâle ou une femelle ?

Les races de chien

5.0/5 (3 avis)
Cet article a été utile?