chien et assurance

Comparaison assurance chien chat en 1' Chrono tarif assurance chien , assurance animaux, assurance chat et mutuelle chien en une minute
assurance chien

Mutuelle

Defiscalisation

Rachat credit

Assurance chien

 
comparatif assurance chien chat , assurance animaux , mutuelle chien sans engagement
 
 
 
Guide pratique chien

Assur1max pour tout vivre avec son chien

Les chiens sont capables d empathie, de sentiment, jusqu’à lors, considéré comme exclusivement humain

Une étude expérimentale britannique, rapportée récemment par le DailyMail a clairement démontré que les chiens, dans leur grande majorité, sont capables d’empathie, de sentiment longs temps considéré comme exclusivement humain.
L’étude a été menée avec 18 chiens de différentes race et âges. Elle consistait à mettre les chiens un par un et pendant 20 secondes en présence d’humains qui faisaient tour à tour semblant de pleurer, marmonner et parler. D’abord, les chiens ont été mis chacun en présence de leur propre maître, ensuite d’une personne complétement inconnue !

Les résultats ont été sans équivoque : presque tous les chiens ont spontanément reniflé et léché les ‘pleureurs’, qui est une attitude de soumission propre à la volonté de réconforter chez les chiens. En revanche, ils n’ont prêté que très peu d’attention aux humains qui marmonnaient, et aucune à ceux qui parlaient.
Le marmonnement, un comportement plus rare que les deux autres, aurait pu susciter la curiosité des chiens et les inciter à réagir. Le fait qu’ils aient différencié pleurs et marmonnements indique que leur réponse aux pleurs n'était pas purement motivée par la curiosité.

Mais la plus importante dans cette étude est la conclusion suivante : Si l’attitude réconfortante  des chiens, lors des épisodes de ‘pleurs’, était motivée par envie de récompense, ils auraient réagi de la sorte uniquement avec leur propriétaire. Mais là, aucune préférence pour les maîtres n’a été observée ! Les chiens ont approché ceux qui pleuraient indépendamment de leur identité. Ils ont donc répondu à l'émotion de la personne, et non à leurs propres besoins, ce qui suggère un comportement d’offre de réconfort ressemblant à de l’empathie, qui a longs temps été considéré comme comportement exclusivement humain.

 

4.9/5 (7 avis)
Cet article a été utile?