Comparaison assurance chien chat en 1' Chrono tarif assurance chien , assurance animaux, assurance chat et mutuelle chien en une minute
assurance chien

Mutuelle

Defiscalisation

Rachat credit

Assurance chien

 
Guide pratique chien

LES MOYENS DE COMMUNICATION DU CHIEN

Tous les animaux et même de façon plus générale, tous les êtres vivants y compris les plantes et les bactéries communiquent entre eux. L’homme est le seul habitant de la terre utilisant dans les fins de communication un système complexe de sons et de signes appelé la parole (orale et écrite) mais il n’est pas le seul à utiliser un langage. Les animaux en possèdent un aussi, sauf qu’il n’est pas composé des sons et de signes reliés entre eux de façon organisée et complexe. Leur langage à eux se manifeste de 3 façons différentes : corporelle, voméro-olfactive, ou auditive.

1.       Le langage corporel.


On peut comprendre les sentiments, les humeurs et les intentions d’un chien rien qu’en observant et en interprétant son langage corporel. Les parties du corps impliquées dans l’expression corporelle son surtout la gueule (fermée ou ouverte), les yeux, les oreilles et la queue. Les humeurs ou les sensations exprimées par le langage corporel peuvent être l’agressivité, anxiété, peur, joie, soumission, état d’alerte, etc. regardons ces différentes expressions corporelle une par une :
-          L’agressivité : le chien qui est agressif se veut menaçant, il tente de dissuader son adversaire de l’approcher ou au contraire cherche l’affrontement. Dans ce but sa queue se met droite dans la position horizontale, les yeux fixent l’adversaire, les oreilles se dressent en avant, les babines se soulèvent pour montrer les crocs et le chien émet des grognements
-          Peur et anxiété : le chien baisse légèrement la tête, recourbe la queue entre les pattes arrière et couche les oreilles sur le crâne (comportement semblable à l’expression de la soumission)
-          Joie : tout le monde sait à quoi ressemble un chien qui est content d’aller se promener ou de revoir son maître au retour du travail. Il remue la queue qui se dresse vers le haut, ouvre la gueule, peut sursauter, marche de façon affirmée, tête haute
-          Soumission : les expression qui ressemble à la manifestation de la peur : tête baissée et les oreilles couchées, la queue recourbée entre les pattes, le chien ne bouge pas, reste dans cette position en attendant les ordres
-          Etat d’alerte : le chien lève la tête haute et met tous ses sens en état d’attention maximal. Les yeux sont grand ouverts, les oreilles dressées, la gueule fermée pour mieux se concentrer sur l’odorat, le chien ne bouge pas jusqu’à la détermination de la cause de l’alerte.
 

2.       communication voméro-olfactive.


Autant que le langage corporel sert aux chiens à communiquer aussi bien avec leurs maîtres qu’avec les autres animaux, autant la communication voméro-olfactive leur sert uniquement à communiquer avec d’autres chiens. Ceci par ce qu’elle est basée uniquement sur les phéromones, des substances chimiques pouvant être reçus et traité uniquement par des individus de la même espèce. Les phéromones véhiculent principalement des messages qui servent à déterminer un territoire, exprimer un intérêt ou une disponibilité sexuelle, la rivalité entre les mâles, agressivité, comportement maternel, etc.
Les phéromones sont contenues dans les secrétions corporelles comme la salive, le sperme, les urines, les selles et même dans le liquide secrété par des glandes anales. Les phéromones sont des substances inodores que le sens de l’odorat ne détecte pas en tant qu’une odeur déterminée, mais qui agissent directement sur le cerveau en lui envoyant des messages précis et inconscients.
On comprend mieux maintenant pourquoi tous les chiens se reniflent mutuellement l’anus et sentes toutes les flaques d’urines qui se trouvent à leur passage. En fait ils en retirent beaucoup d’informations sur leurs congénères que la médecine vétérinaire ne sait pas encore bien déchiffrer.

3.       Communication auditive.


Les chiens n’ont pas de parole mais ils utilisent aussi des sons pour s’exprimer et pour communiquer. L’aboiement étant le plus connu.
Les chiens aboient pour protéger leur domicile, pour dire je suis content de te voir, pour inviter son maître ou un autre chien à jouer, pour attirer votre attention, pour exprimer sa tristesse ou l’angoisse de la solitude, ou encore pour prévenir qu’il n’aime pas que l’on fasse quelque chose et qu’il voudrait qu’on arrête. Dans ce dernier cas il s’agit d’un seul aboiement comme un avertissement avant de grogner. Certaines races aboient plus que les autres. En règle générale les chiens de chasse ont tendance à aboyer plus. En revanche les lévriers, les Akita Inu, les Rottweilers ou les Terre Neuve aboient très peu.
Mais les chiens peuvent aussi hurler quand ils se sentent abandonnés ou quand leur maître leur manque. Certaines races n’aboient pas, elles ne connaissent que le hurlement comme mode d’expression, comme les loups. Il s’agit du Husky et de Malamut Alaskan, les races aussi les plus proches physiquement du loups.
Les grognements du chiens sont dans la plus part des cas le signe de mécontentement et d’agressivité. Les gémissements au contraire de la joie, de soumission, de peur ou de l’anxiété.

 

Catégories : Divers

 

 

A lire aussi :

La vision du chien

Le classement des chiens selon leur intelligence

Les sens du chien

L'intelligence du chien

Le language corporel du chien

5.0/5 (3 avis)
Cet article a été utile?